The Sessions / Ben Lewin

Ce film relève un véritable défi : aborder la sexualité des personnes lourdement handicapées et au-delà, la considération des bien-portants envers ces personnes ayant pourtant des désirs comme tout le monde. Le réalisateur a choisi de raconter l’histoire vraie du poète Mark O’Brien et de sa rencontre avec l’assistante sexuelle qui lui a permis de vivre une sexualité épanouie. Tous les comédiens incarnent les personnages avec brio, délicatesse et justesse. John Hawkes est Mark, il parvient à jouer le handicap à la perfection, et ce n’est pas une mince affaire de devoir se priver de la mobilité du corps pour exprimer le vécu du personnage uniquement par son visage, la tête inconfortablement tournée sur un côté tout le long du film. Helen Hunt est Cheryl, sa liberté corporelle, son rayonnement ainsi que son aplomb relationnel sont des cadeaux renversant. Enfin, William H. Macy incarne le père Brendan, confronté à des questions qui dépassent largement le sacerdoce, et sincèrement engagé, dût-il aller contre le dogme.

Ce film est une merveille.

Voir la disponibilité au catalogue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s