The big C / Marcelo Zarvos

Cette série américaine procure beaucoup de plaisir car son héroïne se permet tout ce qu’on rêve de faire, un jour ou l’autre, dans des situations similaires de notre vie.

Ce qu’on envie moins, et je ne dévoile rien car vous le saurez dans les cinq premières minutes du premier épisode, c’est le facteur déclenchant : cette crise d’adhésion inconditionnelle à ses propres valeurs et envies, jusqu’alors refoulées, est provoquée par l’annonce d’un bon gros cancer bien installé et décidé à la tuer.

Son regard sur sa vie change alors, gagne en acuité. Elle passe au crible ses relations avec ses proches et ceux qui le sont moins et débusque tout ce qui relève de l’indifférence, du malentendu, de la négligence et autres joyeusetés de nos relations humaines que nous rendons si compliquées.

Cathy Jamison est incarnée par la talentueuse Laura Linney,  qui a été gratifiée du Golden Globe 2011 pour ce rôle et il est parfaitement mérité. Les autres personnages ne sont pas en reste pour l’interprétation qui leur est offerte.

Voir la disponibilité au catalogue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s