Liberté

Il est un mot dont la sonorité m’accompagne chaque jour, un mot dont il ne faut pas galvauder le sens mais le respecter, l’aimer, car il nous a appris à être debout. Etre libre sans la censure dans un monde où l’obscurantisme comme un mal pernicieux envahit certains esprits en déshérence et plombe par la violence, un monde en perdition. Pour ne pas tomber dans les pièges de l’ignorance, pour ne pas nous apitoyer, rester tolérant, franchissons le seuil d’une médiathèque par exemple. Peu importe l’âge, le sexe, la profession, un large choix d’ouvrages sont à votre disposition. Toutes les thématiques sont proposées, on peut trouver des réponses à nos questions, rire devant un dessin, s’évader, réfléchir, la curiosité comme moteur de recherche. Je ne peux oublier tout ceux qui m’ont aidée à grandir, des poètes comme Rimbaud, Prévert, Eluard, par exemple. Tous ces artistes et ces gens qui se sont battus au siècle des lumières pour l’abolition de l’esclavage, Voltaire, Diderot, Rousseau, pour ne citer qu’eux. La première féministe Olympe de Gouges, dont on peut lire une biographie de Benoîte Groult. Des auteurs comme Zola, qui a écrit un plaidoyer pour la justice et contre l’antisémitisme avec son célèbre « J’accuse ». Et en 1905, la loi pour la laïcité… alors on continue à résister et à pouvoir rire de tout.

Ainsi soit Olympes de Gouges - Voir la disponibilité
J'accuse - Voir la disponibilité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s