Le Voyage d’Octavio / Miguel Bonnefoy

Il est des livres qui nous mettent dans un état de grâce. Celui-ci en fait partie. Il est d’une très grande douceur. Je l’interprète comme la métaphore d’un pays, ode au Venezuela. Octavio, homme simple, discret et analphabète, traverse son histoire au gré de ses rencontres. Le style est envoûtant, délicat, sobre. Si vous avez aimé « Cent ans de solitude » de Gabriel García Márquez ou « La maison aux esprits » d’Isabelle Allende, vous aimerez certainement ce premier roman dont j’avais lu d’excellentes critiques.

A mon tour, je le conseillerais pour sa poésie et ses petites anecdotes de vie souvent cocasses et pleine d’humanité. J’aime les livres qui font appel au hasard, aux rencontres, qui nous font croire que chaque acte de vie provoque une onde de choc parfois lointaine dans le temps et dans l’espace et qui pourtant nous ramènent à la source, comme un retour à l’essentiel, voyage initiatique. L’effet papillon… Une lecture paisible, relaxante et nourrissante.

Voir la disponibilité

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s