La chronique littéraire

Les vivants et les morts de Gérard Mordillat

Je me suis plongée dans la lecture du livre « Les vivants et les morts » à l’occasion de la venue de Gérard Mordillat le 20 janvier dernier. Fresque sociale contemporaine, c’est un roman de 650 pages, certes, mais très facile à lire, vivant et percutant.
Une usine ferme et toute la vie d’une petite ville s’en trouve bouleversée. Nous partageons le vécu de ces habitants dont le sort est directement ou indirectement lié au devenir de cette entreprise. L’auteur met en avant la difficulté de lutter sur une scène où tout se joue dans les hautes sphères de la finance internationale, où l’Homme n’a plus sa place. La rage du désespoir finit par dévaster les plus avertis.
C’est du Zola moderne. Le livre est très dialogué. Et comme il se prête à une adaptation cinématographique, le tournage est prévu en 2009. La diffusion se fera en huit épisodes à la télévision.
« Les vivants et les morts » est un livre d’une actualité saisissante.

Manitoba ne répond plus de Gérard Manset

Si vous avez aimé le dernier Bashung, « Bleu pétrole », vous aimerez sans doute aussi le nouveau disque de Gérard Manset. Il fait partie de ces artistes non médiatisés qui pourtant font figure de légende. Sa voix reste très particulière. Elle nous berce par son côté envoûtant, très agréable d’écoute.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s