Le violon d’Auschwitz / Maria Angels Anglada

C’est un petit livre mais très grand dans son message. Un petit livre plein d’espoir et de vie, grâce à la « naissance du Violon », moments de bonheur au sein de la barbarie. Nous sommes à Auschwitz, en 1944. Pour sauver de la mort, un violoniste virtuose, Daniel, juif polonais déporté, révèle qu’il est luthier. Il se voit alors, confier la fabrication d’un violon, qui doit être aussi parfait qu’un Stradivarius, enjeu d’un pari entre le commandant du camp de concentration, sadique et raffiné, et le médecin tortionnaire. Maria Angels Anglada (1930-1999) nous raconte, les étapes de la fabrication d’un violon, les différentes parties de l’instrument, et les secrets du métier de luthier. Les chapitres sont précédés d’extraits de règlements des camps. « Le violon d’Auschwitz » a remporté un grand succès en Espagne et a permis au public français de découvrir celle qui fut « l’une des grandes figures de la littérature catalane », non traduite en français jusqu’à présent. J’espère que d’autres livres de Maria Àngels Anglada seront traduits dans l’avenir et vous souhaite une bonne lecture.

Voir la disponibilité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s