Les heures souterraines / Delphine de Vigan

Voici la vie banale d’une quadragénaire parisienne, qui élève seule ses enfants depuis que son mari est décédé et qui était épanouie dans son métier d’assistante de direction. Jusqu’au jour où tout va s’écrouler. Victime de harcèlement moral de la part de son directeur, elle va vivre une descente aux enfers et petit à petit perdre tout son enthousiasme, son intérêt pour son job. On suit cette femme désemparée qui va finir par penser que son directeur a raison, qu’elle n’est bonne à rien. Parallèlement, elle va croiser sans lui parler un autre destin qui se cherche. Il est médecin urgentiste à Paris et vient de rompre avec son amie qui ne lui était pas assez attaché, qui ne l’aimait pas vraiment. Lui aussi se pose des questions sur le but de sa vie. Ces 2 personnes, on pourrait les croiser tous les matins dans le RER D, mais nous sommes dans une société de l’indifférence et de l’individualisme. C’est un beau roman, triste par son grand réalisme.

Voir la disponibilité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s