Invaders must die / The Prodigy

Le matin, quand je suis mal réveillée et/ou très désagréable (je suis une adorable personne), rien ne me file autant la patate qu’écouter du Prodigy. Je mets mes écouteurs dans les oreilles, je lance la musique à fond, le son au maximum et je passe la porte de chez moi. C’est parti pour une journée à tout arracher !

La démarche souple et déliée, les doigts qui battent le rythme contre mes cuisses, je me surprends même à siffloter dans le bus. J’ai un peu l’air bizarre mais au moins je suis bien. C’est ça l’effet Prodigy : ça vous prend, ça vous secoue et met tous les soucis de côté jusqu’à la fin.

Si avec ça vous n’avez pas la patate…

Voir la disponibilité au catalogue

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s