Les foudroyés / Paul Harding

Autant vous le dire tout de suite, ce livre est sombre et pourrait paraître plombant s’il n’y avait pas l’écriture qui est d’une somptuosité remarquable. Quand j’ai abordé le livre, je me suis dit que suivre l’agonie d’un homme n’allait pas trop me motiver au-delà des toutes premières pages, puis je me suis laissé prendre rapidement par la musicalité du propos. On se promène dans le présent du moribond qui ne distingue plus vraiment ce qui se passe autour de lui, où la garde familiale veille avec toute sa compassion et tout son amour… On se projette aussi dans le passé pour retrouver cet homme en fin de vie, enfant et en pleine santé, face à son père, colporteur, homme doux et épileptique à une époque rude. Au fil de la lecture, j’ai parcouru sans cesse des bribes de phrases avec l’envie de les noter pour y revenir plus tard tellement elles touchent par leur beauté.

Le destin de ce livre vaut la peine d’être raconté. Il a été maintes fois refusé par les éditeurs, sans doute à cause du thème d’une infinie tristesse et de l’écriture si dense et si précise, qui m’a tant enchantée… Bref, un éditeur a fini par le repérer pour une petite production éditoriale sans prétention, mais le bouche à oreille a signalé l’OVNI littéraire et il a fini par remporter le prix Pulitzer en 2010.

Alors si vous aimez les belles écritures, je vous conseille ce petit joyau qui vous demandera certes un effort, de la concentration, mais que vous savourerez avec délectation et qui vous procurera un vrai plaisir de lecture.

Voir la disponibilité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s