Nexus / Ramez Naam

Comme quoi les ingénieurs informaticiens ne sont pas tous abscons…

Ramez Naam, qui a collaboré au développement d’Internet Explorer et d’Outlook, a su avec Nexus, son premier roman de science-fiction, décrire avec efficacité un futur pas si lointain où une nano-drogue permettrait d’améliorer et de connecter les cerveaux entre eux.

Ce qui n’est pas du goût des Etats-Unis et de la Chine  qui cherchent soit à l’éradiquer soit  à la contrôler…

Ce techno-thriller a obtenu un vif succès, tant public que critique – couronné par le prestigieux Prometheus Award. Il allie à mon sens scènes d’action très « jamesbondesques », personnages attachants comme Kade Lane, l’informaticien pourchassé pour ses travaux sur Nexus cinquième génération, ou fascinants comme les chinois Feng et Shu, et une réflexion éthique, technique, politique sur le transhumanisme.

En bonus, postface très instructive de l’auteur.

Voir disponibilité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s