Baby 81 / Black Rebel Motorcycle Club

Le précédent album des Black Rebel Motorcycle Club m’avait quelque peu déroutée, le trio américain ayant amorcé avec Howl un virage radical vers le folk.

C’est donc avec appréhension que j’ai écouté Baby 81 pour voir mes craintes s’envoler aussitôt : ce quatrième opus renoue en effet avec les premières amours des B.R.M.C. : un rock « noisy » saturé de guitares orageuses auquel la basse omniprésente sert d’ossature.

Sous des dehors brouillons, les compositions s’avèrent en fait d’une rare homogénéité, et, une fois domptée l’impression de foisonnement électrique dans lequel notre oreille se noie, la ligne mélodique se dégage peu à peu de sa gangue, puis s’affirme en un blues psychédélique, planant et hypnotique.

On s’enfonce dans la musique des B.R.M.C. comme dans des sables mouvants, grouillants d’ondoyants serpents dont les plus séduisants sont Lien on your dreams et Need some air, deux titres d’une noirceur lascive et vibrante à écouter encore et encore.

Voir disponibilité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s