L’Hermine / Christian Vincent

Il y a deux histoires en une : d’un côté le procès d’un jeune père accusé d’homicide sur sa fille après l’avoir rouée de coups, et de l’autre, l’espoir d’une idylle entre un juge et un membre du jury. Les deux récits ont autant d’importance, si bien qu’aucun n’est relégué au statut de fil rouge. Luchini excelle tant dans le personnage amoureux que dans l’avocat rigoureux. Sidse Babett Knudsen est également remarquable. Les scènes au tribunal sont puissantes et paraissent très authentiques. A noter aussi les très bonnes interprétations des personnages secondaires.

Voir disponibilité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s