« Au fil de l’été … » à consommer sans modération, à l’ombre d’un pin, en terrasse, au bout du monde, des romans, des polars, des bandes dessinées, rien que pour vous…

Des ROMANS :

La patissière de long Island

De l’émotion  avec La pâtissière de Long Island de Sylvia Lott,

« Histoire émouvante d’une jeune femme à la conquête du New-York des années 1930 avec une recette de gâteau pour seul bagage ». Un beau récit sur l’exil et les liens familiaux.

 

 

A l'orée du vergerDe l’histoire : A l’orée du verger de Tracy Chevalier,

Nous sommes à Black Swamp en 1838, dans l’Ohio. C’est là que s’établit la famille Goodenough, cultivateurs de pommiers… Tracy Chevalier nous immerge avec talent, dans une réalité historique et sociale, comme dans tous ses romans. Et à chaque fois elle nous captive.

« Ils se disputaient encore à propos des pommes. Lui voulait cultiver davantage de pommes de table, pour les manger ; elle voulait des pommes à cidre, pour les boire… »

 

Oh la vache !Du rire avec David Duchovny et sa fable animalière Oh la vache !

où il est question de vaches, et des limites de l’industrie agroalimentaire….

 

 

Des POLARS : si vous êtes en quête de sensations fortes, d’intrigues et de suspense…

CondorCondor de Caryl Férey

Caryl Férey vous invite au Chili avec un thriller géopolitique, passionnant et bien documenté. Rebondissements, violence, passion sont au rendez-vous. Tout commence  quand on retrouve, à La Victoria, les corps de quatre gamins, dont celui d’Enrique, le fils de Cristian, un journaliste de la chaîne Senal 3, ami de Gabriela….

 

Le nom du pèreLe nom du père de Sébastien Meier

Une plongée vertigineuse vous attend dans cette Suisse où l’argent donne tous les droits…L’ex-inspecteur de police Paul Bréguet, formidable antihéros, vient de passer deux ans et demi en prison pour violences conjugales… Mais il va bientôt retrouver ses réflexes…

 

Des BANDES DESSINÉES :

Le grand méchant renardUn album drôle, au trait léger avec Le grand méchant renard de Benjamin Renner

C’est l’histoire d’un renard qui essaie d’être un renard, c’est-à-dire de manger les poules d’un poulailler, mais il n’y arrive pas…Il a reçu le prix BD Fnac et le Fauve jeunesse 2016 au Festival d’Angoulême et c’est bien mérité.

Tungstène

 » Une dissection de la société brésilienne à la croisée du polar et de la comédie  » : Tungstène de Marcello Quintanilha

Un très bon one shot, bien maîtrisé, qui vous interpellera. Il a reçu le Fauve du polar SNCF 2016 au Festival d’Angoulême.

 

De L’HISTOIRE avec :

Les naufragés du métropolitainLes naufragés du métropolitain T1 : les Rats de Saint-Eloi de Patrice Ordas et illustré par Natahalie Berr

« Nous sommes à Paris, en janvier 1910, les eaux de la seine menacent d’inonder les quais, les rues et les couloirs du métropolitain… »  Un clin d’œil aux feuilletons populaires de la Belle Époque, une histoire bien menée et un dessin agréable.

Julio PopperJulio Popper : le dernier roi de terre de feu écrit de Matz et illustré magistralement par Chemineau

Matz nous brosse le portrait d’un personnage incroyable, exceptionnel et digne d’un roman : scientifique, aventurier, polyglotte et déterminé ! Julio Popper est né en 1857 en Roumanie et meurt dans des circonstances encore inexpliquées en 1893 à Buenos Aires. Et je ne vous en dis pas plus.

C’est fabuleux et très bien documenté avec des explications à la fin de l’album. Quant au dessin, il est tout en émotion et en finesse et accompagne fort bien le rythme du récit. Je dois dire que je ne connaissais pas l’histoire de Julio Popper et c’est une magnifique découverte !

Nous sommes en 1886, dans le sud de l’Argentine, un homme arrive dans une petite ville de prospecteurs d’or. Il se rend dans le saloon, paie son verre et demande s’il reste des hommes motivés ….

 

Sans oublier LES ENFANTS avec ce très bel album réussi et original :

Le sorcier vertLe sorcier vert de Valentine Goby, illustré par Muriel Kerba

Une histoire vraie sous forme de conte où comment « Sebastiao Salgado est devenu le sorcier vert »

« Valentine Goby a voulu raconter l’extraordinaire défi relevé par Sebastiao Salgado, grand reporter- photographe brésilien : replanter la forêt atlantique brésilienne dévastée par la sécheresse et la négligence des hommes. »

L’histoire est très bien rendue et les illustrations sous forme de tableaux où se mêlent différentes techniques : pastel gras, crayons, acrylique, associés à tous types de papiers, sont magnifiques.

Bravo !

« Sebastiao décide de revenir sur les terres de son enfance. Mais la surprise qui l’attend est de taille : la forêt a disparu. Toute la forêt. Aidé de ses anciens amis et des rares habitants qu’il reste. Il décide de la replanter toute entière. »

Bel été et bonnes lectures à tous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s