Au fil de la rentrée, que de surprises, avec :

 

mirageMirage de Douglas Kennedy, son 12ème roman

Un très beau et très grand roman, encore une fois impeccablement construit avec rebondissement et réflexion sur le couple.

Est-ce que c’est vraiment possible de connaître quelqu’un d’autre ?

La vie peut-elle basculer en un instant ?

Rejoignez Robyn, l’un des plus beaux personnages féminins de Douglas Kennedy ! Une femme à la fois fragile et forte qui ne se laissera pas abattre dans cette terrible descente aux enfers.

…« Le Maroc…Mon mari m’emmenait au Maroc. A Essaouira, dont il m’avait tant parlé. Comment ne pas surmonter mes réticences et ne pas me laisser ravir par la perspective d’un séjour idyllique dans une cité médiévale du Maghreb face à l’Atlantique ? Un vrai rêve. Car tous nos rêves reposent sur cet espoir : celui de se retrouver, même temporairement, dans un environnement bien plus agréable que notre cadre de vie habituel.

J’avais dit oui. »

C’est d’une rencontre en plein désert, au Maroc, qu’est née l’écriture de Mirage.

Chance inouïe vous pouvez rencontrer « Douglas Kennedy » en personne

le mardi 11 octobre à Bercy de 12H30 à 14H, pour son nouveau livre :

« Toutes ces questions sans réponse »

Ne le manquez surtout pas !

 

sur-cette-terre-comme-au-cielSur cette terre comme au ciel de Davide Enia

Un magnifique premier roman. Davide Enia, avec lyrisme et poésie, nous offre une histoire inoubliable, chargée d’émotions et de réflexions profondes.

Nous sommes à Palerme, au début des années 1980, Davidu a neuf ans. Il a hérité du talent de boxeur de son père, Francesco, qui est mort. On va découvrir, au fur et à mesure du récit, une fresque familiale et sicilienne de l’après- guerre aux années 90, trois générations de siciliens passionnés par l’art de la boxe. Avec des portraits vibrants, celui de l’oncle Umbertino, qui a échappé aux bombardements alliés grâce à une prostituée, du grand-père Rosario, discret et courageux, qui a vécu la guerre dans les sables du désert, de la grand-mère, de la mère… Et puis il y a aussi l’amitié, une bande de chenapans, l’enfance qui disparaît et Nina…

« et me voilà

dans toute ma splendeur

toujours debout

mes mains ensanglantées

devant le fruit noir de sa bouche

elle qui prend mes doigts couverts de sang

qui les porte à ses lèvres

et les baise

un à un

elle s’appelle Nina

c’est mon amoureuse

elle a neuf ans »

Acteur et dramaturge, Davide Enia est lauréat de nombreux prix pour ses pièces de théâtres. Sur cette terre comme au ciel, premier roman finaliste des prix Strega et Bancarella, est en cours de traduction dans 18 pays. « Son coup d’essai romanesque » révèle vraiment un romancier puissant et brillant. A lire absolument !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s