Dans la gorge du dragon / Eliot Pattison

Lors d’un voyage au Tibet, il y a près de vingt ans, Pattison découvre la réalité de l’oppression que subit le peuple tibétain. Fasciné par ce pays et cette culture mais aussi sensibilisé par leur situation politique, il entame une série de recherches qui seront le point de départ de son premier roman Dans la gorge du dragon. Le succès est immédiat. En 2000, il reçoit le Edgar Award, la plus grande récompense en littérature policière aux Etats-Unis.

Shan Tao Yun, ancien inspecteur du ministère de l’Économie chinoise est condamné aux travaux forcés en raison de son obstination à démêler une affaire de corruption impliquant un dirigeant du parti communiste. D’oppresseur, il bascule du côté des opprimés, dans un camp de rééducation au Tibet. En compagnie de moines, il découvre les pratiques et les coutumes ancestrales qui permettent au peuple tibétain de survivre malgré l’implacable réalité de l’oppression chinoise…

Après la découverte d’un cadavre sans tête sur les flancs de la montagne surplombant le camp, les prisonniers de la 404e brigade (presque tous moines bouddhistes) refusent de continuer à casser des cailloux. L’ex-flic Shan n’a alors pas d’autre option que d’accepter l’enquête que lui confie le chef de district s’il veut sauver ses codétenus menacés de mort en raison de leur grève, et de se battre contre eux, si prêts à sacrifier leur vie pour leurs croyances et contre la cruelle administration pénitentiaire chinoise, sans compter les dangereux mystères que recèlent les montagnes tibétaines.

On pourrait reprocher à ce roman d’être « touffu », il faut effectivement de la volonté pour ne pas se perdre dans le flux d’informations que l’auteur nous donne, mais le jeu en vaut la chandelle car on ressort fasciné de cette enquête opposant/mêlant rationalité et mysticisme et nous permettant ainsi de mieux appréhender l’histoire tragique du Tibet. A tel point qu’à la dernière page, on n’a envie de dire qu’une chose : chapeau ! Chapeau à l’auteur et chapeau aux Tibétains.

Voir disponibilité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s