Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits, de Salman Rushdie

Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits, c’est le temps que durera le chaos sur terre, surnommé aussi le “temps des étrangetés”, quand l’incohérence menace le monde de destruction sous la férule de cinq mauvais djinns déchaînés. Comme dans tout conte moral, c’est le nôtre que l’on reconnaît sous les fards d’un futur non daté, dans le pays de A (l’Amérique ? Ailleurs ?).

Avec Deux Ans, huit mois et vingt-huit nuits, Salman Rushdie reste fidèle à son registre de prédilection : le réalisme magique. En tant qu’amoureux des célèbres contes populaires d’origine persane et indienne, le poète puise dans leur imaginaire merveilleux pour critiquer notre réalité contemporaine marquée par le terrorisme, le fondamentalisme religieux, le réchauffement climatique et la perte globale de repères.

Rushdie marie l’ironie à l’épopée, la légende à la réflexion. Deux ans, huit mois et vingt-huit nuits : mille et un jours exaltants.

Voir disponibilité

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s