L’aveuglement / José Saramago

Pourquoi le conducteur de la voiture arrêtée au feu rouge ne démarre-t-il pas? Il est aveugle. C’est arrivé à l’instant, quand le feu passait au vert. Aucune cause organique, dit le médecin, avant de perdre la vue à son tour, rapidement suivi par tous ses patients, un nombre croissant des habitants de la ville. C’est le début d’une épidémie qui se propage une vitesse fulgurante à travers tout le pays. En quarantaine dans un hôpital ou livrés à eux-mêmes dans la ville, privés de repère, les hordes d’aveugles devront faire face à ce qui, en l’homme, est le plus primitif : la volonté de survivre à n’importe quel prix. Dans l’asile psychiatrique où la population aveugle est parquée, seule la femme du médecin fait semblant.­ Elle voit qu’une hiérarchie s’installe par la violence, que les plus forts raflent les vivres et violent les femmes. Après avoir tué le tyran, la femme du médecin prend la fuite avec son mari. En ville, ils retrouvent un univers non moins apocalyptique : d’autres aveugles se livrent à une sauvagerie sans bornes. Même les saints des églises ont les yeux bandés. L’amour, la haine, la cruauté, l’indifférence, la peur, autant de passions qui nous aveuglent et à partir desquelles José Saramago bâtit dans ce magnifique et insolite roman une inquiétante allégorie des temps que nous vivons.

Voir disponibilité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s