De la liberté !

A peine j'ouvre les yeux.jpgA peine j’ouvre les yeux de Leyla Bouzid

Tunis, quelques mois avant le printemps arabe, Farah, 18 ans, aime chanter du rock avec son groupe de musique engagé. Elle veut être libre à l’heure où le régime de Ben Ali surveille les faits et gestes des habitants. Sa mère s’inquiète pour elle, tente de l’empêcher de continuer, elle l’imagine médecin, alors que son père, plus indulgent, la souhaite simplement heureuse.

Un beau film sur la liberté de la jeunesse.

La musique du groupe de rock est en plus magnifique, lancinante, envoutante et enivrante. La B.O. est également dans nos rayons !

 

Je me souviens de tous vos rêves.jpgJe me souviens de tous vos rêves de René Frégni

Un livre fait d’images, de couleurs, de douceurs. René Frégni y couche des impressions, des paysages, son amour des femmes, de la nature et des gens.

Cet écrivain a connu la pauvreté et la prison pour désertion, c’est là qu’un homme lui a donné à lire Giono qui a fait naitre son amour de l’écriture. En quelques mots, il nous fait voir les couleurs de l’automne, entendre les bruits de la campagne, nous émeut avec un Père Noël qui raconte des histoires aux enfants ou un libraire extraordinaire et passionné. Dans son atelier d’écriture au sein d’une prison, il conseille aux détenus de déposer leurs armes pour un stylo et de prendre avec les mots un train imaginaire.

Un roman de paix !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s