Quartier lointain / Jirô Taniguchi

Une gueule de bois, un train qui passe, et Hiro Nakahara se retrouve dans le rapide vers Kurayoshi, la petite ville de son enfance, au lieu de rentrer chez lui où sa femme et ses enfants l’attendent.

Est-ce l’inconscient qui parle ? Est-ce lui qui le conduit vers la tombe de sa mère, lui rappelant de douloureux souvenirs d’un père disparu du jour au lendemain ? Et cette question à jamais sans réponse «Maman as-tu été heureuse ? »

Un souffle d’air, un papillon, le temps chancelle… Un uniforme, des mains d’enfant, Hiroshi a quatorze ans. Est-ce un rêve ou encore l’ivresse qui lui joue des tours ? Il a quatorze ans ET quarante-huit ans ! Pourtant la ville, les boutiques, les gens… tout est si réel! Il se met alors à courir jusqu’à cette maison, celle qu’a quittée son père, mais où peut-être tout est encore à refaire ?

Prix du scénario à Angoulême plus qu’amplement mérité, Jirô Taniguchi laisse parler les émotions avec force et grâce dans ce Quartier Lointain, vrai coup de cœur ! Je vous recommande vivement la lecture de ces deux tomes dont la poésie et la nostalgie vous serrent la gorge et vous font prendre conscience des événements charnières de la vie d’un homme.

Voir disponibilité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s