Les contes défaits / Oscar Lalo

Quelle découverte !

Je pense ne pas avoir assez d’adjectifs pour qualifier ce roman : bouleversant, intrigant, génial, marquant…

Dans ce récit, nous plongeons dans la petite enfance de l’auteur et plus précisément pendant la période des vacances et des colonies. Une période qui pour beaucoup rappelle de bons souvenirs. Ce n’est pas le cas d’Oscar Lalo. L’écrivain nous fait vivre, sans dire les mots, sans aucun détail, l’enfer qu’il a vécu au côté de moniteurs pervers, malveillants et d’une directrice tyrannique.  Le malaise évolue au fur et à mesure de la lecture et nous n’en finissons plus d’avoir autant de compassion et de pitié pour l’auteur que de haine contre ses agresseurs. Car ce qu’on lit, c’est bien une agression permanente ; morale et physique. Le mal être est persistant.

J’ai apprécié la qualité littéraire indéniable d’Oscar Lalo. Le talent de cet écrivain et de tout décrire sans l’écrire. Les métaphores, les références sont tellement bien utilisées que nous digérons le roman malgré la dureté des scènes. Les phrases sont courtes, directes et efficaces. Il n’y a aucun temps mort et on reste hypnotisé par le récit.

Je conseille ce livre à ceux qui aiment les témoignages, les récits d’enfance et les belles phrases.

Voir disponibilité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s