Lettre à la république des aubergines / Abbas Khider

Le titre m’a attirée ; le roman m’a convaincue.

Salim, jeune étudiant irakien ayant participé à une soirée littéraire interdite par le régime, est obligé de fuir l’Irak. Il arrive en Lybie. Il n’a pas pu donner de ses nouvelles à sa famille ni à sa fiancée et cherche un moyen de leur envoyer une lettre. Ayant eu connaissance d’un réseau de courrier clandestin passant par l’Égypte et la Jordanie, il décide d’écrire une lettre à Samia, sa fiancée pour la rassurer sur son sort. Il dépense l’équivalent d’un mois et demi de salaire pour payer l’envoi.

Et nous allons suivre, chapitre par chapitre, le trajet de cette lettre et la vie des « passeurs : un chauffeur de taxi libyen, un directeur d’agence de voyages égyptien, un chauffeur routier jordanien et enfin un policier irakien. Ce périple nous permet de découvrir ce monde arabe, décrit par l’auteur avec humour afin d’atténuer des réalités glaçantes.

Abbas Khider a fui l’Irak en 1996 et après 4 années d’immigration clandestine, vit maintenant en Allemagne. Il dénonce ici la dictature de Saddam Hussein mais aussi celle des autres dirigeants Khadafi, Bachar El Assad, Moubarak, le roi Hussein… Il décrit des épisodes de vie quotidienne dans les pays traversés et la pauvreté de la grande majorité du peuple d’Irak, cette « république des aubergines » appelée ainsi en l’honneur du seul légume abordable financièrement et en toute saison.

Voir disponibilité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s