Au fil du printemps, « Sortez des sentiers battus », n’hésitez pas… Avec :

Trois saisons d'orageTrois saisons d’orage de Cécile Coulon 

J’adore cette jeune auteure française, quelle prodige ! Elle est géniale dans tous ses écrits.

Trois saisons d’orage ne dérogent pas à la règle avec des personnages remarquables et une histoire aussi  puissante que les précédentes. Passionnée, passionnante, dure, elle vous saisit dès les premières lignes pour ne plus vous quitter.

« Les Fontaines, ce village minuscule, tachent le paysage, morceau de craie dérivant au cœur d’une mer végétale et calcaire. La forêt crache les hommes comme des pépins, les bois bruissent, des traînées de brume couronnent leurs faîtes au lever du soleil, la lumière les habille…

Les Fontaines,

Je vous parle d’un endroit qui est mort mille fois avant mon arrivée, qui mourra mille fois encore après mon départ, d’un lieu humide et brumeux, couvert de terre, de pierre, d’eau et d’herbe. Je vous parle d’un endroit qui a vu des hommes suffoquer, des enfants naître, d’un lieu qui leur survivra, jusqu’à la fin, s’il y en a une. »

Les Fontaines, village perdu, au fin fond des Trois-Gueules, « Forteresse de falaises réputée infranchissable » est le premier personnage de ce roman. Puis vient André, jeune médecin, qui quitte la ville, Lyon, pour s’installer dans cet endroit qui l’a conquis. Il veut rendre la vie plus douce à ces ouvriers des carrières. Plus tard il découvre son fils Bénédict qu’il va prendre avec lui, qui lui-même lui succèdera et aura un enfant à son tour… Amour, famille, bonheur, secrets…mais attention, la nature y est toujours souveraine et la fatalité joueuse et cruelle…

Une écriture fluide où chaque mot est pesé, où chaque détail compte, où chaque personnage est décrit avec une authenticité remarquable. Quel talent !  On vibre, on est ému, on pleure et on en veut encore… A quand le prochain titre ?

Partir au-delà des frontièresPartir au-delà des frontières de Francesca Sanna

Superbe coup de cœur ! C’est le récit du voyage d’une mère et de ses deux enfants qui sont amenés à fuir dans un pays indéterminé, à cause de la guerre et de la disparition du père.

Le voyage est long et fatiguant. Il a lieu de nuit, sur plusieurs jours, en voiture, en camion, en vélo  puis à pied. Il y a le passage du mur avec le passeur, la traversée en bateau puis le train. La peur et le danger sont présents mais le réconfort, la protection de la mère et l’espoir d’un monde meilleur positivent le message… il y a peu de texte mais l’essentiel. Celui-ci est porté par de magnifiques illustrations qui prennent en compte les peurs et les émotions des enfants.

Un très bel album, proche du conte, en référence avec l’actualité, qui permet d’aborder en famille, ces sujets sensibles que sont la guerre, ses méfaits et la fuite, et sa nécessité.

A vite faire découvrir à vos enfants.

Note de l’auteur

 « Ce livre est né de ma rencontre avec deux jeunes filles, dans un centre pour réfugiés en Italie. A leur contact, j’ai réalisé tout ce que ce voyage représentait dans leur vie. Alors je me suis mise à rassembler des informations sur les migrations, j’ai interrogé beaucoup de monde, de pays différents…

J’ai voulu rendre hommage dans ce livre, à toutes ces personnes, à leurs parcours particuliers, et à la force incroyable dont ils témoignent… »

Bonnes lectures !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s