Un sac de billes / Joseph Joffo

Après avoir vu le film réalisé par Christian Duguay au cinéma, j’ai eu envie de relire le livre. Ma première lecture datant de mes 15 ans, c’est dire si je l’avais bien oublié.

L’épopée de deux des frères Joffo pour échapper aux nazis pendant la seconde guerre mondiale a été magistralement mise en scène et interprétée dans cette ultime version cinématographique qui a reçu la validation de l’auteur. Ce qui n’avait pas été le cas pour la version de Doillon. Mais là n’est pas le sujet du jour.

Mes larmes n’ont pas manqué de couler durant une bonne partie du film, cela ne m’a pas découragée du projet de reprendre ce livre presque 40 ans après ma première lecture.

La maturité aidant et au-delà de l’histoire et des péripéties, j’ai apprécié la très belle écriture tout en délicatesse quant à l’évocation des émotions, et pleine d’humour, désamorçant toute dérive vers le « patos ». Il y décrit des individus  glorieux, vénaux, idiots, aimant, malins, retors, cruels… bref des êtres humains confrontés à des choix en période de guerre.

Ce roman, relate des événements tout à fait réels. Il peint une partie de l’histoire de France, vue à travers les yeux d’un enfant pour qui ces deux années de galères, d’aventures et de malheurs, ont constitué un formidable rite de passage à l’âge adulte.

Point d’esprit de revanche, ni de haine envers les tortionnaires,  Joseph Joffo a su résilier avec ce livre les poisons du passé et transmettre un formidable manifeste de foi dans la nature humaine.

Voir disponibilité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s