Le Demi-Monde / Rod Rees

Avertissement ! Même si les premières pages vous semblent laborieuses, prenez le temps de vous faire à l’étrangeté de l’ambiance, assimilez les plans, les cartes, le contexte. Luttez. C’est vraiment, vraiment pour la bonne cause…

Créer un univers numérique ? L’idée n’est pas nouvelle depuis l’avènement du cyberpunk des années 80 (William Gibson, Bruce Sterling ou Walter Jon Williams), en passant par les mangas cultes (Ghost in the Shell) et des films plus récents (Tron et sa suite ou Matrix, par exemple). Ceci dit, créer un univers numérique en guerre est original, pour peu qu’on occulte les nombreux jeux vidéo en ligne dont le but est de « dézinguer à tout va »….
Alors quoi ?
Alors le deuxième degré.
Réunir autant de clichés dans un roman ne peut être le résultat que d’un texte écrit au deuxième degré. Imaginez que l’héroïne – une afro-américaine – est envoyée au milieu d’un quartier tenu par des SS, qu’elle est là pour retrouver la fille du président. Ça ne vous rappelle rien ? Snake Plissken ?
Conséquence, l’ensemble semble plus léger et digeste. Nous sommes plus facilement pris au jeu du rebondissement à outrance, du retournement de situation improbable, et de la coïncidence malencontreuse….

Donnons quelques détails pour situer l’ambiance.

L’armée, pour entraîner ses soldats à la guérilla urbaine, se dote d’un logiciel de simulation le plus réaliste possible. Les informaticiens ont créé un lieu où les personnages non joueurs doivent être naturellement à cran et à tout instant au bord de la guerre. Pour ce faire, ils ont réduit l’espace vital : 30 millions de personnes dans un espace trop petit, divisé en quartiers adjacents où les habitants ont des convictions dogmatiques et sociales inverses : des puritains à côté de libertaires, de misogynes, de féministes, de racistes et tutti quanti… Ensuite ils ont développé des avatars particulièrement agressifs, des leaders, des individus de type alpha qui vont se faire un plaisir de soumettre les autres à leurs idées. Dans le genre, mettons un Robespierre, un Beria, un Heydrich, un Chaka Zoulou, une impératrice Wu, un Tudor et un Ivan le Terrible ! Le tout est géré par le plus puissant ordinateur, capable d’auto-apprentissage.
Voici un cocktail explosif, idéal pour entraîner les soldats d’élite. Mais tout a commencé à aller de travers lorsque le système a pris trop de libertés, ce qui n’aurait pas posé de problèmes (en le rebootant) s’il n’y avait pas eu de « vraies » personnes piégées dans ce monde. Dont la fameuse fille du président des Etats-Unis…

Avec Demi-Monde, Rod Rees dessine un scénario enthousiasmant. Voilà un architecte de la pensée fort compétent, qui fait basculer le rationnel vers l’inconcevable et transforme le fictif en tangible. Les portraits sont riches, l’univers, compliqué, dense et passionnant.

Voir disponibilité

Le Demi-Monde T01 : Hiver

Le Demi-Monde T02 : Printemps

Le Demi-Monde T03 : Eté

Le Demi-Monde T04 : Automne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s