Tigre en papier / Olivier Rolin

Une DS Citroën des années 60 (le véhicule favori du général de Gaulle) roule la nuit sur le périphérique parisien. À son bord, Martin, un quinquagénaire désabusé, et Marie, la fille de « Treize », le meilleur ami de Martin, précocement disparu. Tandis que défilent les portes de Paris avec les fléchages d’autoroutes et les publicités lumineuses aux frontons des immeubles, Martin, en un long monologue, raconte à la jeune fille leur jeunesse maoïste avec ses projets puérils, la lecture passionnée du Petit Livre rouge (!), leurs séjours au Vietnam pendant la guerre Nord-Sud et, plus fondamentalement, leur refus de la société de consommation…

            Né en 1947, ancien dirigeant de la Gauche prolétarienne, journaliste et écrivain, Olivier Rolin nous restitue avec talent, dans ce roman-récit paru au début des années 2000 (il reçut le prix France Culture 2002), une époque disparue, avec son corollaire d’utopies et de tragédies. Mais c’est aussi une belle évocation du Paris des années 60/70 (celui de leur jeunesse), pas encore remodelé ni « gentrifié ». Un ouvrage passionnant.

Voir disponibilité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s