Pourvu / Gauvain Sers

Je ne sais pas parler de musique, encore moins de chansons, et pourtant je vais m’y essayer avec ce bel album de chansons françaises que j’ai écouté, oui, écouté, c’est-à-dire à l’arrêt, ce que je ne m’étais pas permis depuis longtemps.

Je voulais m’imprégner des paroles, d’une douceur infinie, qui nous mettent dans un état de plénitude, hors du temps. Et du temps, parlons-en… Ce gamin pourrait être mon fils, alors quand il fredonne  La bagnole de mon père , je souris, je remonte le temps, ça crée des liens…

Le petit protégé de Renaud, on a envie de le connaître, de s’en faire un ami. Il remet la tendresse à sa juste place, celle du quotidien, des rencontres, de petits riens qui font beaucoup, sur des airs de chansonnettes, ritournelles qu’on voudrait chanter avec lui.  Et tant pis si c’est trop gentil… Ça fait du bien.

J’étais fan de Renaud, deviendrai-je celle de son poulain ? Je vais attendre la suite… Pour ce premier album, j’adhère totalement.

Voir disponibilité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s