Nos richesses / Kaouther Adimi

Voici l’histoire vraie d’Edmond Charlot, un amoureux des livres et de la culture qui, en 1935, décide d’ouvrir sa propre librairie, « Nos vraies richesses », à Alger. La boutique naît avec le soutien de Jean Giono, et devient même une maison d’édition ayant la bonne idée de lancer la carrière littéraire d’un certain Albert Camus… La librairie vit, apprend les déboires du métier comme la pénurie de papier, les problèmes de contrat. Elle traverse la tempête de la seconde guerre mondiale et des tensions politiques. « Nos vraies richesses » connait aussi la concurrence et l’évolution de la société. A travers le journal de bord d’Edmond Charlot, nous suivons le destin de cette librairie.

Voici également l’histoire de Ryad, étudiant arrivé de Paris à Alger pour un stage avec une mission étrange : vider une librairie vétuste et repeindre l’endroit avant qu’une boutique de vente de beignets ne s’y installe. Le jeune homme – qui n’a que faire des livres – se met tout le quartier à dos car les habitants sont attachés à cette librairie. Parmi eux, Abdallah, un vieil homme campé jour et nuit devant le lieu, raconte son histoire et son attachement pour les livres au jeune Ryad. Nous sommes en 2017.

Grâce à un travail d’investigations et une passion certaine, Kaouther Adimi nous dévoile le destin de cette célèbre librairie d’Alger, de sa création à nos jours, avec beaucoup de poésie. C’est aussi une façon de rendre hommage à Edmond Charlot. Mais au-delà de sa dimension historique, Nos richesses est un véritable roman d’amour. Un amour entre l’homme et les livres.  Qui a le goût des mots et de la lecture ne peut rester insensible en lisant Nos richesses. Il y a entre les lignes de ce roman, l’éloge parfait du livre et de tous les artisans qui le  font vivre, de l’écrivain au libraire en passant par l’éditeur et l’imprimeur. Il règne un parfum de nostalgie et de tendresse dans les phrases de Kaouther Adimi. Dans une époque où le virtuel gagne du terrain et les librairies mettent de plus en plus la clé sous la porte, Nos richesses nous ramène à cette relation sensitive que nous avons avec le livre, et ça fait du bien ! En lice pour remporter plusieurs récompenses littéraires, il fait partie – à titre personnel – des favoris pour le prestigieux Goncourt. A suivre…

Voir disponibilité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s