Le Joueur d’échecs / David Sala

Une grande claque visuelle ! Déjà saluons l’audace du dessinateur/illustrateur David Sala pour adapter cette nouvelle iconique de Stefan Zweig, signant ainsi un des plus beaux albums de la rentrée BD 2017.

Premièrement, il retranscrit parfaitement le malaise de la dernière histoire écrite avant le suicide de l’écrivain autrichien, décrivant deux hommes s’affrontant aux échecs, dans le décor luxueusement feutré d’un paquebot en route pour l’Argentine en 1941, le nazisme en arrière-plan.

Deuxièmement, chaque planche est un tableau, dont on peut admirer les références parfaitement digérées à Schiele, Klimt ou Escher comme le montre cette case :

Troisièmement, on reste admiratif devant le brio qui lui permet de combiner une histoire fluide et intrigante, à des images réalisées en couleur directe, au trait assuré et élégant.

Si Noël n’était pas déjà passé, je vous aurais conseillé d’offrir –ou de vous faire offrir- ce superbe album !

Voir disponibilité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s