Souvenirs d’enfance

Quand l’enfance  resurgit par une odeur, un son, une image, une musique ou une lecture, on se blottit bien au chaud au creux de ses souvenirs comme des madeleines de Proust. Je me souviens des heures à découvrir les poètes comme Guillaume Apollinaire Le pont Mirabeau, Arthur Rimbaud, Le dormeur du val, Paul Eluard, Liberté, Jacques Prévert, Barbara. Je me souviens d’Antigone de Jean Anouilh et de la sonorité de ses vers. Je me souviens de romans classiques tels Madame Bovary de Gustave Flaubert, Bel ami de Guy de Maupassant. Je me souviens du Deuxième sexe de Simone de Beauvoir et de l’Etranger d’Albert Camus. Ces lectures qui vous embarquent, vous font rêver et voyager dans le temps de cette proximité avec des auteurs qui vous interrogent aussi sur votre place dans ce monde. Je me rappelle de mon attrait pour les romans policiers et de mes premiers frissons avec Les Dix petits nègres d’Agatha Christie et Le Chien des Baskerville de Conan Doyle. Je me souviens des chansons de Barbara, de Brassens, de Brel que l’on fredonnait en famille. Je me remémore Mai 68 et les slogans des manifestants, cette effervescence dans les rues, un moment historique vécu du haut de mes 10 ans. Je me rappelle de l’odeur du riz au lait dans la cuisine de ma grand-mère tous ces souvenirs au goût merveilleux de l’enfance.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s