La rose de Saragosse / Raphaël Jerusalmy

Saragosse, octobre 1485. Pedro de Arbuès, grand inquisiteur d’Aragon, détesté de tous, est assassiné en pleine cathédrale par des conjurés. Suite à ce meurtre arrive le Dominicain Torquemada, grand inquisiteur de toute l’Espagne, le pire des fanatiques, bien décidé à venger son collègue et Angel de la Cruz :

« …Il s’appelle Angel de la Cruz, il marche vite et ses trajectoires sont faites d’embardées brutales. Où qu’il aille, un effrayant chien errant le suit. Il est un familier : un indic à la solde du plus offrant. Mais un artiste, aussi…. »

On notera aussi un autre protagoniste important de l’histoire : l’irrésistible Léa, fille de Ménassé de Montesa, un juif converti… ou presque.

Je ne vous en dirai pas plus… juste ceci : lisez vite ce petit roman enlevé et palpitant qui prône la liberté. C’est un livre diablement humaniste, bien venu à l’heure actuelle.

« Raphaël Jerusalmy a imposé sa singularité d’écrivain imprévisible et subtilement engagé. » Editorial  Actes Sud

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s