Voyage musical en lusophonie

On connaît la musique du Cap-Vert grâce à Cesaria Evora, mais pourquoi ne pas découvrir une autre artiste ? Avec son album Navega, la chanteuse Mayra Andrade nous enveloppe de sa fraîcheur et de sa sensualité. Dans un style jazzy, sa voix à la fois claire, chaude et grave nous emporte sur des titres comme Poc li dente, Dispidida, Nha Nobréza ou Regasu. Elle y raconte parfois la tristesse, la souffrance, d’autres fois la vie d’un personnage, et une nonchalance émane de ses chansons au son de la guitare portugaise, du cavaquinho, des percussions et de l’accordéon.

Continuons notre voyage en lusophonie avec un chanteur compositeur révolutionnaire portugais incontournable. Né en 1929, José Afonso, surnommé Zeca Afonso, est passé du fado de Coimbra à la ballade, puis aux chansons poético-politiques au temps de la dictature. Ses compositions sont parfois enlevées, mais distillent souvent la mélancolie du fado.

Voguons maintenant vers le Brésil, avec un groupe de jazz funk disco fondé en 1970, Azymuth. Invité au festival de Montreux en 1976, le trio a connu un grand succès pendant ces années, puis ses membres se sont séparés en 1980 pour poursuivre des carrières solos. Un jazz fusion aux sonorités parfois étranges, qui nous fait danser sur des rythmes disco accompagnés de synthé, percussion et parfois riffs de piano.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s