Petit jardin de poésie / Robert Louis Stevenson et Ilya Green

Un superbe album à savourer au plus vite en compagnie de vos petits… Ils vont découvrir la poésie en toute simplicité, en voyageant au pays de l’enfance. Une grande aventure ! Où le lit devient bateau, où l’on joue avec son ombre, où le jardinier est trop sérieux pour jouer aux Indiens…

Les délicieux dessins tout en douceur d’Ilva Green font écho au texte. J’ai bien aimé le concept graphique où une palette de 4 couleurs est imposée, ici jaune-orange et bleu-vert, avec le crayonné « à l’ancienne ». C’est merveilleusement réussi. A découvrir très vite !

« Mon ombre

Il y a toujours une petite ombre
Qui me poursuit partout.
À quoi sert-elle? Je me demande.
Je n’en sais rien du tout.

 On dirait moi, elle me ressemble
Des pieds jusqu’à la tête;
Et quand je glisse dans mon lit,
La voilà sous la couette.

Le plus étrange avec cette ombre,
C’est la façon dont elle grandit :
Ce n’est pas comme les enfants,
Tout petit à petit.

 Non, certaines fois elle s’étire,
On dirait du caoutchouc mou ;
Et d’autres fois elle rétrécit
Et devient rien du tout.

Elle ne sait pas vraiment très bien
À quoi peut jouer un enfant ;

Mais elle sait bien, de temps en temps,
Me causer du tourment. (…) »

Voir disponibilité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s