Blitz : T1 Black-out & T2 All clear / Connie Willis

Voici une critique à rebours. J’ai apprécié le dernier roman de Connie Willis, Interférences mais il lui manque le souffle et l’ambition de Blitz, d’où mon éloge a posteriori pour ce diptyque qui a largement mérité ses prix (Nebula, Locus et Hugo, les plus importants dans le domaine de la science-fiction).

En 2060, à Oxford, des étudiants en histoire « vivent » leur sujet de thèse grâce au voyage dans le temps. Mais la technologie n’est pas totalement maîtrisée, et quand la machine s’emballe, nos héros se retrouvent seuls sous les bombes allemandes durant le fameux « Blitz » de la Seconde Guerre Mondiale.

Très bien écrits, ces romans sont vraiment prenants, et on se prend d’affection pour les personnages principaux comme pour ceux (du « passé » pour ne pas avoir le mot époque 2 fois en deux phrases). Dès lors, on comprend combien les étudiants peuvent se sentir écartelés entre leur rôle d’observateur et les sentiments qu’ils développent pour l’époque et leurs « habitants », d’autant plus qu’une angoisse sourde les tenaille quand ils pressentent que l’Histoire (avec un grand H) est en train de dérailler…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s